Plan de travail : quels matériaux choisir ?

Tout le monde est à la recherche d’un plan de travail durable et facile à entretenir. Ce qui est indispensable pour votre cuisine, c’est qu’il doit être soigneusement sélectionné les matériaux pour équilibrer l’esthétique, la praticité et la facilité d’entretien. Plans de travail en stratifié, marbre, granit ou quartz, etc. Mais lequel faut-il choisir ? 

Plans de travail en pierre naturelle : superbes et fragiles

D’une manière générale, la pierre s’adapte bien aux contraintes de la cuisine et du plan de travail. Le granit, le marbre et la lave ont une longue durée de vie et sont connus pour leur résistance. Mais attention, s’ils résistent parfaitement à la chaleur, le choc thermique entre la plaque froide et la plaque très chaude peut rompre les vaisseaux de la pierre et l’endommager définitivement. Il faut également savoir que le marbre et la pierre de Bourgogne ou du Hainaut sont plus sensibles aux rayures, aux chocs, aux taches (notamment les taches dans le vin), notamment aux acides (comme le Coca-Cola, le vinaigre, le citron, etc.). Avec le temps, ces pierres deviendront poreuses, doivent être traitées avec un produit oléofuge et doivent être régulièrement remplacées par de nouvelles. L’ardoise peut être polie puis traitée Il existe différents traitements de surface : polissage, traitement à la flamme et vieillissement. Choisissez la pierre polie, elle sera plus facile à utiliser tous les jours.

Comptoirs en pierre artificielle : durables, mais chers

La pierre artificielle (Césarite, Compac, Silestone, etc.) est composée d’un mélange de quartz (jusqu’à 95 % selon les marques), de résine et de pigments de couleur et présente d’excellentes performances. Résistants, hygiéniques et non poreux, ils sont faciles à vivre et ne nécessitent pas de manipulation particulière. Autres avantages : Ils peuvent être découpés « à volonté » et présentent une variété de couleurs et d’effets de matière. Le seul inconvénient est leur prix. La quantité est au plus 15 % supérieure à celle du granit. : Vérifier la composition de la pierre artificielle suggérée par le concepteur de cuisine pour s’assurer de sa qualité (notamment la proportion de quartz). Le meilleur est le quartz de type Silestone, dont la composition a subi un traitement antibactérien. Évitez de placer des plats très chauds directement sur le plan de travail.

Comptoirs en bois massif : charmants, mais exigeants

Le bois est un matériau biologique et son apparence changera avec le temps. C’est son charme, son aspect unique… et sa fragilité. Il doit être entretenu avec de l’huile de lin plusieurs fois par an pour le rendre étanche et améliorer sa résistance aux rayures. Hêtre, bouleau, teck, chêne, noyer, Yilezi, ipe, etc. Seules les essences de densité moyenne à dure conviennent à la fabrication de comptoirs en bois massif. Le choix de l’essence détermine la résistance de l’établi et son prix. : Pour des raisons d’hygiène, prenez l’habitude d’éliminer les résidus alimentaires de la surface puis nettoyez-la avec un détergent. 

Pourquoi le vaisselier à l’ancienne dans une cuisine revient à la mode ?
Quelle verrière de cuisine pour mon intérieur ?